Appropriation, domestication, conservation au Congo (vers 1900-1960) : essais d’histoire animale, coloniale et sociale

Violette Pouillard 20-04.JPG

Rares encore sont les travaux qui mêlent à parts égales histoire environnementale et sociale, malgré des appels répétés en faveur d’intersections, alors que l’appropriation d’un environnement appréhendé en termes de « ressources » implique des jeux de pouvoir, donc des dynamiques d’exclusion, de spoliation et de privation.
Les politiques coloniales, par leur degré d’interventionnisme infusé de connotations raciales et sociales, font partie de ces questions qui obligent les historiens de l’environnement et des animaux à sortir littéralement du bois pour affronter les problématiques sociales qu’ils peuvent, ailleurs, laisser relativement aux marges.
Cette contribution examinera les apports et obstacles de tels croisements disciplinaires, en présentant des travaux en cours relatifs au développement de politiques coloniales de conservation les plus abouties menées au Congo, basées sur l’exclusion des Africains de la chasse autant que sur l’exploitation, par appropriation et domestication, des animaux.
Elle montrera ce faisant tant les difficultés de mise en œuvre que, à travers plusieurs exemples, l’intérêt d’une telle approche, d’une part pour amener des éclairages inédits sur l’angle d’écologie politique souvent favorisé dans le champ de l’histoire (post)coloniale de l’environnement, qui exclut largement l’environnement lui-même des recherches, d’autre part pour renouveler l’histoire des subalternes en incluant l’ensemble d’entre eux dans l’étude des schèmes de leur exploitation.

Légende illustration :
Archives africaines, SPF Affaires étrangères, Bruxelles, AGRI 441 63 Ch., Photographie H. Goldstein, Le groupe de captures officielles des éléphants de la Station de Domestication des Eléphants au travail dans l’Uele, 1948.

Intervenant(s)

Violette Pouillard

Organisateur(s)

MMC (Centre de recherche Mondes Modernes et Contemporains)

Titre

Appropriation, domestication, conservation au Congo (vers 1900-1960) : essais d’histoire animale, coloniale et sociale

Identifiant

Appropriation-domestication-conservation-au-Congo-vers-1900-1960-essais-histoire-animale-coloniale-sociale-Violette-Pouillard

Type

Séminaire

Date

20/04/2018

Texte

Rares encore sont les travaux qui mêlent à parts égales histoire environnementale et sociale, malgré des appels répétés en faveur d’intersections, alors que l’appropriation d’un environnement appréhendé en termes de « ressources » implique des jeux de pouvoir, donc des dynamiques d’exclusion, de spoliation et de privation.
Les politiques coloniales, par leur degré d’interventionnisme infusé de connotations raciales et sociales, font partie de ces questions qui obligent les historiens de l’environnement et des animaux à sortir littéralement du bois pour affronter les problématiques sociales qu’ils peuvent, ailleurs, laisser relativement aux marges.
Cette contribution examinera les apports et obstacles de tels croisements disciplinaires, en présentant des travaux en cours relatifs au développement de politiques coloniales de conservation les plus abouties menées au Congo, basées sur l’exclusion des Africains de la chasse autant que sur l’exploitation, par appropriation et domestication, des animaux.
Elle montrera ce faisant tant les difficultés de mise en œuvre que, à travers plusieurs exemples, l’intérêt d’une telle approche, d’une part pour amener des éclairages inédits sur l’angle d’écologie politique souvent favorisé dans le champ de l’histoire (post)coloniale de l’environnement, qui exclut largement l’environnement lui-même des recherches, d’autre part pour renouveler l’histoire des subalternes en incluant l’ensemble d’entre eux dans l’étude des schèmes de leur exploitation.

Légende illustration :
Archives africaines, SPF Affaires étrangères, Bruxelles, AGRI 441 63 Ch., Photographie H. Goldstein, Le groupe de captures officielles des éléphants de la Station de Domestication des Eléphants au travail dans l’Uele, 1948.

Intervenant(s)

Violette Pouillard

Heure

12h à 14h

Lieu

ULB - Campus du Solbosch
Bâtiment A, porte Y, 2ème niveau, salle AY2.112

Langue

Français

Inscription

Entrée libre, inscription souhaitée (mmc@ulb.ac.be)

Organisateur(s)

MMC (Centre de recherche Mondes Modernes et Contemporains)

Collection

Citer ce document

“Appropriation, domestication, conservation au Congo (vers 1900-1960) : essais d’histoire animale, coloniale et sociale,” Centre de Recherche Mondes Modernes et Contemporains, consulté le 24 septembre 2018, https://mmc.ulb.ac.be/agenda/Appropriation-domestication-conservation-au-Congo-vers-1900-1960-essais-histoire-animale-coloniale-sociale-Violette-Pouillard.

Dernière mise à jour : 1 mars 2018.